axe 3

Dans certains travaux, la question principale est relative aux relations entre instances éducatives, mais la plupart des recherches déjà évoquées, abordent, au moins ponctuellement, cet aspect. Nous pourrions alors citer l'ensemble des collègues et une bonne partie des doctorants. Signalons notamment les travaux sur les relations et/ou les représentations entre parents et intervenants socio-éducatifs (Boutanquoi, Corbillon, Doucet-Dalhgren, Fablet, Milova, Rurka, Santamaria, Sellenet, Thiéry, Tillard, Vialtelle) ou entre parents et enseignants (Beaud, Bergonnier-Dupuy, Gayet, Gunesee, Francis, Lamouri).

 De façon centrale ou non, beaucoup de travaux étudient les relations entre les processus éducatifs au sein de la famille et à l'école. Certains d'entre eux développent prioritairement une problématique axée sur ces questions. Il en est ainsi de plusieurs recherches mises en œuvre par Véronique Francis : l'une concerne les actions de soutien développées en direction des parents dans leur rôle éducatif, une autre vise à repérer les représentations et les attentes des enseignants, d'une part, et des parents, d'autre part, relatives à l'accès à l'école maternelle et à l'assiduité scolaire. Notons également la recherche de Geneviève Bergonnier-Dupuy portant sur le style éducatif et l'accompagnement maternel et paternel à la scolarité d'adolescents de la 6ème  à la terminale. Dans plusieurs thèses, cette perspective est également très présente, en particulier l'une d'elles qui aborde les relations parents-enseignants à travers les écrits dans les cahiers de correspondance à l'école élémentaire (Kalifa).

 Dans une approche très différente, les relations parents/professionnels sont étudiées à travers les modalités de rencontres entre les professionnels d'un service d'éducation et de soins à domicile et les parents d'enfants handicapés (Vialtelle).

 Les relations entre instances éducatives concernent également le champ très actuel du partenariat entre intervenants sociaux. Il s'agit, par exemple : de l'étude des pratiques de coopération entre les institutions de police, de justice, et d'aide sociale, dans le cadre des modes de prévention de la violence dans la protection de l'enfance (Milova en collaboration avec Gheorghiu, Maison des sciences de l'homme de Paris) ou de l'observation des relations entre les différents partenaires dans le cadre de l'AEMO (Corbillon, Rousseau) ou de l'accueil familial (Martins).

 Cas(partmcUlier des relations entre instances éducatives, l'adoption est un sujet socialement sensible. Une recherche nationale (Sellenet) a étudié notamment les difficultés (situations nécessitant l'intervention d'un tiers sous forme d'un placement administratif ou judiciaire, hospitalisation en psychiatrie) et les échecs (remise de l'enfant aux services) d'adoption.

Mis à jour le 06 juin 2008